le blogbuster - Chroniques cinéma de Ripley et Maverick
no one is innocent !
par Ripley | le 31 mars 2014 | 1 commentaire
Non Stop, de Jaume Collet-Serra

Ce blog avait tellement aimé le premier film de Jaume Collet-Serra qu ‘il avait eut droit à deux papiers, rien que ça. Non-Stop n ‘est pas aussi profond mais mon dieu ! Quel rythme ! Il y a des réalisateurs qui font de n ‘importe quelle histoire une aventure, c ‘est à dire un course poursuite avec les spectateurs.  Prenez donc  vos souvenirs de film d’avion, genre plus complexe qu’on ne veut bien le dire, de Snakes in the Plane à Vol 93. Ou oubliez les, Jaume Collet-Serra vous attend toujours ailleurs que là où vous pensez aller. Bon alors l ‘histoire du flic de l ‘air victime d’un complot n ‘est pas ici la plus fluide qui ait été écrite, je l ‘avoue. Mais c ‘est rondement mené. Avec ce ressort vieux comme le monde, le méchant est dans l ‘avion, 150 passagers, huis clos, action. Liam Neeson, avec sa tête cabossée, ne se fie à personne, et moi aussi, au fond de mon siège, je me dis que je croyais avoir trouvé mais qu ‘en fait non. Le méchant à toujours un coup d’avance, il assassine, un passager toutes les 20 min, et bien la mise en scène aussi, toutes les 20 min un spectateur aguerri sursaute, et ça fait du bien ! Comme dirait Maverick, pas de quoi se relever la nuit, mais c ‘est du chouette cinéma !

Dans la même veine:

1 commentaire sur “Non Stop, de Jaume Collet-Serra”

  1. Maverick:

    J’aime aussi beaucoup « il n’y a pas de quoi écrire à la famille » ou la plus poétique de toutes: « il n’y a pas de quoi se la taper contre le lavabo ».

Exprimez vous