le blogbuster - Chroniques cinéma de Ripley et Maverick
Moïse chez les Chinois
par Maverick | le 5 juillet 2011 | 1 commentaire
Kung Fu Panda 2, de Jennifer Yuh

Inquiet d’une prophétie annonçant sa destruction par un type issu d’une catégorie bien précise d’individus, un tyran fait éliminer tous les représentants de cette catégorie. Recueilli bébé, l’un d’entre eux épouse malgré tout sa destinée. Ça rappelle sans doute quelque chose à quelqu’un dans la salle.

Classique récit d’initiation, Kung Fu Panda 2 n’en est pas moins rigolo et techniquement impeccable. L’eau, on dirait de la vraie. Comme tout bon dessin animé americain, il délivre une morale, si possible en rapport avec la famille. Qu’importe d’où on vient, ce(ux) qui compte(nt), c’est avec qui on est. Le fantasme d’un kung fu plus fort que les armes à feu (la Chine étant dirigée par un paon, on n’est pas à une invraisemblance près) sert de fond à une suite que je pourrai juger plus drôle que le numéro 1 si je n’avais pas dormi durant la moitié du numéro 1.

Dans la même veine:

1 commentaire sur “Kung Fu Panda 2, de Jennifer Yuh”

  1. Ripley:

    J ‘ai trouvé ça drôlement poétique et émouvant. La morale, si je puis me permettre ne porte pas tant sur la famille que sur le don de soi et le caractère inconditionnel de celui-ci. Graphiquement je suis bien d’accord, c ‘est supérieur.
    ça m ‘a drôlement émue ce film.

Exprimez vous